D’abord chercheur en linguistique, puis professeur de français, Guillaume François est tombé dans le conte un peu par hasard, le hasard d’une rencontre, d’une opportunité, d’un commencement.

L’Epopée de Gilgamesh 

On dit que le mythe est sacré et fonde les sociétés humaines. On dit aussi que le rire est le propre de l’homme. Et si le mythe devenait comique et le comique mythique ? Si on osait s’esclaffer des grands textes sacrés ? L’un des tous premiers mythes, au début de l’Histoire, alors que l’homme commence à se regrouper dans des cités et trace ses premiers traits d’écriture, au pays entre deux fleuves, la Mésopotamie, un mythe, une épopée, L’épopée de Gilgamesh. Gilgamesh, le roi aux deux-tiers dieu, terrible et cruel souverain, qui ne trouve la paix que dans sa rencontre avec Enkidu… Enkidu, l’homme-bête envoyé par les dieux pour le terrasser… Enkidu, son ami, son amour, son amant… Jusqu’à ce que les dieux, jaloux, tuent Enkidu et plongent Gilgamesh dans le désespoir et dans une folle quête d’immortalité…Plus de trois mille ans plus tard, Guillaume François s’empare du mythe antique et en donne une version clownesque et déjantée où le sacré prête à rire et le rire devient sacré. Il nous livre en miroir une réflexion sur ce qui fait notre humanité, nos pulsions, l’amour, la mort.

Perron de la Tour des Contes

DIMANCHE 10 JUILLET

15h15 – 16h15

17h15 – 18h15

Art de rue

Envie d’être au courant de toutes les nouveautés LaSemo ?

ON EST PARTOUT ! ALORS SUIVEZ-NOUS…

CLOSE